• Home
  • Blog
  • Visiter Dubrovnik : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans la Perle de l’Adriatique ?
InBlog

Visiter Dubrovnik : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans la Perle de l’Adriatique ?

Connu comme «la Perle de l’Adriatique » Dubrovnik s’est située au sud extrême de la Croatie. Sa localisation en bord de mer, avec sa magnifique vieille ville historique, contribue à proclamer Dubrovnik l’un des endroits les plus intéressants à visiter de la Dalmatie et de la Mer Adriatique.

Dubrovnik, la vieille ville

L’agglomération commence à se développer au VIIᵉ siècle, après la chute d’Epidaure. Deux petits villages, Raguse et Dubrava, sont rattachées dans une seule ville – Dubrava. Le nom vient des forêts de chênes appelé encore aujourd’hui Dubrava. En 1358, Dubrovnik, libérée de la domination vénitienne, reconnait nominalement l’autorité des rois de Hongroie et de Croatie. C’est à cette date que la Municipalité de Dubrovnik fait place à la République de Dubrovnik. En 1808 la République était abolie par Maréchal Marmont. La ville de Dubrovnik a connu sa plus forte croissance pendant les 15 et 16ᵉ siècle, dont celle-ci se reflète dans l’architecture impressionnante aujourd’hui. La vieille ville a été classée au patrimoine mondial de L’Unesco en 1979. La cité abrite l’élite artistique et intellectuelle croate, et des événements culturels sont fréquemment organisés.

Peu importe si vous venez visiter Dubrovnik pour la première ou la centième fois, le sentiment d’émerveillement ne cessera pas lorsque vous poserez les yeux sur la beauté de la vieille ville. En effet, il est difficile d’imaginer que quelqu’un se lassera de ses ruelles de marbre, ses bâtiments baroques et le chatoiement à l’infini de la mer Adriatique, ou à défaut de s’inspirer par une promenade le long des remparts qui ont protégé une république civilisée et sophistiquée depuis des siècles. Bien que le bombardement de Dubrovnik en 1991 ait horrifié le monde, la ville a rebondi avec une vigueur caractéristique pour enchanter à nouveau les visiteurs.

Les choses à faire à Dubrovnik :

1. Les remparts de Dubrovnik

Les symboles plus connus de Dubrovnik sont, sans doute – les remparts. Les remparts sont LA chose à faire à Dubrovnik. Ce sont les remparts que définissent la physionomie historique de la ville. Ils s’étendent sur une longueur ininterrompue de 1940 mètres. Cette construction complexe est constituée d’une enfilade de bastions, de tours, de fortins, de casemates et de forteresses indépendantes. Rares sont les villes qui on sauvegarde leurs remparts comme Dubrovnik.
Les entrées par les remparts se situent aux deux extrémités de Stradun : près de l’église du S. Sauver (Porte Pile) et près le couvent des Dominicaines (Porte Ploce). La troisième entrée aux remparts se trouve au fort de S. Jean, près de Musée Maritime. Les chausseurs sportifs, les chapeaux et les bouteilles d’eau sont recommandées.
Les horaires : 
1. Janvier – 28. Février – 10.00 – 15.00 h
1. Mars – 31. Mars – 9.00 – 15.00 h
1. Avril – 31. Mai – 9.00 – 18.30 h
1. Juin – 31. Juillet – 8.00 – 19.30 h
1. Aout – 15. Septembre – 8.00 – 19.00 h
15. Septembre – 31. Octobre – 9.00 – 18.00 h
1. Novembre – 31. Décembre – 9.00 – 15.00 h
L’entrée est payante (200 HRK, soit 29€), on accepte que le monnaie local, toutes les cartes de crédit / débit

Les remparts de Dubrovnik

2. La Cathédrale de l’Assomption

La Cathédrale ragusaine actuelle, consacrée à la Vierge de l’Assomption, date du début du VIIème siècle construite sur le site d’une basilique byzantine. La cathédrale originale de Dubrovnik a été agrandie au 12ème siècle, prétendument financée par un don du roi Richard Cœur de Lion, qui fut sauvé d’un naufrage sur l’île voisine de Lokrum. Le bâtiment d’aujourd’hui date du début de 18e siècle. Elle fut construite après la destruction quasiment totale de l’ancienne cathédrale romane par le violent tremblement de terre de 1667. La cathédrale est remarquable pour ses beaux autels, notamment l’autel de Saint-Jean Népomucène, en marbre violet. On retient surtout ses peintures religieuses dont le polyptyque de l’Assomption de la Vierge, accroché derrière le maître-autel, réalisé dans l’atelier du peintre italien du 16e siècle Titien.
Le trésor de la cathédrale était sans doute un des plus fastueux de toute la côte adriatique. Parmi les objets plus importants du trésor il faut mentionner des reliquaires contenant la tête et le bras de saint Blaise, patron de la ville de Dubrovnik.

La Cathedral de l’Assumption

3. Le monastère dominicain

Dans la partie est de la ville, aux abords des remparts, est située le grand complexe architectural su couvent des Dominicains. Le couvent même était construit par l’ordre des Dominicains dès 1225. Cette imposante structure est une perle architecturale, construit dans un style de transition gothique-Renaissance, et contenant une impressionnante collection d’art. Bâtie dans le même temps que les fortifications de la ville au 14ème siècle, l’extérieur ressemble plus à une forteresse austère qu’à un complexe religieux. L’intérieur contient un élégant cloître du 15ème siècle construit par des artisans locaux d’après les dessins de l’architecte florentin Maso di Bartolomeo.

Le couvent abrite une importante bibliothèque que contient plus de 200 incunables, de nombreux manuscrits enlumines ainsi que les archives avec des documents et des manuscrits d’une grande valeur. Dans la riche collection d’œuvres d’art les chefs-d’œuvre de la peinture locale des XVe et XVIe siècles, dont les maitres principaux sont Lovro Dobričević, Mihajlo Hamzić et Nikola Božidarević. Le musée présente également une remarquable collection d’œuvres d’art étranger parmi lesquelles se distinguent Paolo Veneziano et Titien.

Le couvent des Dominicains

4. Le Palais du Recteur

Le Palais du Recteur se trouve à cote du Palais Municipal. C’est un des monuments les plus importants de l’architecture profane non seulement de Dubrovnik, mais également de toute la côte adriatique.

La République de Raguse était gouvernée par un recteur, élu chaque mois. Celui-ci était logé au palais du recteur, où il ne recevait ni amis, ni famille, se consacrant entièrement à sa tâche. Construit à la fin du 15ème siècle, ce palais gothique-Renaissance contient le bureau du recteur, ses appartements privés, des salles publiques, des bureaux administratifs et un donjon. Au cours de son mandat d’un mois, le recteur ne pouvait pas quitter le bâtiment sans l’autorisation du sénat. Aujourd’hui, le palais a été transformé en musée d’histoire culturelle, avec des chambres, portraits, armoiries et des pièces de monnaie habilement restaurés, évoquant l’histoire glorieuse de Dubrovnik. On trouve également dans le palais du recteur le buste de Miho Pracat, un ancien riche commerçant de l’île de Lopud.

Le Palais du Recteur

5. Le funiculaire

Pour avoir la meilleure vue sur toute la ville de Dubrovnik, ses toits en tuiles, la mer Adriatique, l’île de Lokrum et celles des Elaphites, rien ne vaut le panorama que propose le sommet du mont Srđ.

Pour cela vous devez prendre le téléphérique de Dubrovnik qui arrive au sommet en mois de 4 minutes. Le téléphérique de Dubrovnik a été construit en 1969, bien qu’il fût détruit pendant la guerre des Balkans, lors du siège de Dubrovnik, et remis en service en 2010.

Pour prendre les meilleures photos de Dubrovnik descendez vers la croix (les cordes électriques bloquent la vue de la station)

Vous pouvez également monter au sommet du mont de 405 mètres à pied ou peut-être monter à pied et descendre par le funiculaire.

Le funiculaire de Dubrovnik est situé tout près des remparts. La façon la plus simple de rejoindre le funiculaire de Dubrovnik est de traverser la rue principale et continuer tout droite vers la porte de Ploce. Da-là vous tournez à gauche vers la gare. À votre droit vous y verrez la station du téléférique.

Un bon moment pour voir la cité fortifiée de Dubrovnik depuis le Mont Srd est au coucher du soleil, mais comme tout le monde veut monter au même temps sera mieux de monter en peu plus tôt.

Il y a deux cabines qui peuvent accueillir jusqu’à 30 passagers.

Les horaires sont :
Janvier 09 h – 16 h
Février – fermée
Mars 09 h – 17 h
Avril 09 h – 20 h
Mai 09 h – 21 h
Juin 09 h – 24 h
Juillet 09 h – 24 h
Aout 09 h – 24 h
Septembre 09 h – 22 h
Octobre 09 h – 20 h
Novembre 09 h – 17 h
Décembre 09 h – 16 h
Le billet pour les adultes aller / retour 170,00 kn (23 EUR)
Aller simple pour les adultes 90,00 kn (13 EUR)
Les enfants aller / retour (4 – 12 ans) 60,00 kn (9 EUR)
Les enfants aller simple (4 – 12 ans ) 40,00 kn (6 EUR)
Les enfants jusqu’au 4 ans gratuit
Le mode de paiement – les cartes de crédit, cartes de débit, monnaie local

6. La Placa ou Le Stradun

Le Stradun (ou Placa) est la rue principale de Dubrovnik.

C’est l’artère principale de Dubrovnik et le lieu de promenade et de rendez-vous préféré de ses habitants.  C’est là qu’ont lieu toutes les processions et toutes les festivités populaires. Cette rue piétonne pavée s’étend sur 300 mètres et est très touristique, avec des cafés et des restaurants tout au long de celle-ci. Dans son état actuel, le Stradun date de l’époque d’après le grand tremblement de terre de 1667 lorsqu’on se hâtait de reconstruire la ville après les dévastations de celui-ci et des incendies qui s’en suivirent.

Chaque soir, quatre gardes de cérémonie marchent le long de la Stradun accompagnés d’un batteur. Ils montent la garde sur les deux principales portes de la ville en costume complet d’époque jusqu’à 21 h 30 puis répètent la marche en redescendant la Stradun. Pendant un moment, vous avez l’impression d’être de retour dans la République de Raguse !

Le Stradun, la rue principale de la ville

7. Le monastère ou couvent franciscain

Au début de la Place, à gauche de la porte Pile, se trouve le grand complexe du couvent des Franciscains ou les Frères Mineurs. La construction du couvent actuel a commencé en 1317 et durait des années. Certaines parties du couvent étaient détruites puis reconstruites plusieurs fois.

On y trouve également une pharmacie intéressante, la 2e plus ancienne d’Europe. Ici, les visiteurs auront un aperçu du passé en voyant les contenus mystérieux de la pharmacie, divers appareils de mesure, ainsi que des alambics et des pilons. La pharmacie est en service depuis que le monastère franciscain a été construit en 1317. À l’intérieur des murs de ce monastère se trouve un magnifique cloître du milieu du 14e siècle, celui-ci étant l’une des plus belles constructions de style roman tardif en Dalmatie. Le musée qui se trouve à l’intérieur est également à visiter.
Les horaires :
L’été : 9.00 − 18.00 h
L’hiver : 9.00 − 14.00 h
Les billets : 30 HRK soit 5 EUR


Odgovori