• Home
  • Blog
  • La fête du St. Blaise — la journée où Coco Chanel reste à la maison et la bisaïeule sort à la promenade
InBlog

La fête du St. Blaise — la journée où Coco Chanel reste à la maison et la bisaïeule sort à la promenade

S’il y a un seul jour à choisir quand Dubrovnik est plus belle que d’habituellement (et oui, c’est vraiment possible) c’est la journée de la fête de St Blaise. Qui-est le patron de la ville de Dubrovnik ?

Qui-est le saint patron de la ville de Dubrovnik ?

Saint-Blaise, évêque de Sébaste en Arménie, torturé et tué à l’époque de l’empereur Dioclétien, devint patron de la ville patron de la ville de Dubrovnik au 10eme siècle. Selon la légende, il a apparu dans les rêves de Stojko, cure de la cathédrale, et l’a averti que les Venettiens, dont les navires ont jeté l’ancre à la proximité de l’ile de Lokrum, s’apprêtaient à attaquer la ville pendant la nuit. Après que le Senat a étudié avec soin le récit de Stojko, saint Blaise était proclamé le patron de la ville.

Saint Blaise représente pour Dubrovnik ce que saint Marc représente pour Venise.

Saint-Blaise patron de Dubrovnik
L’eglise de Saint-Blaise

Son effigie, taillée dans la pierre, se trouvait sur toutes les fortifications ragusaines, au-dessus de toutes les portes de la ville, ainsi que sur le drapeau de la République de Dubrovnik. Tous les sceaux officiels, ainsi que les pièces frappées dans les ateliers de la Monnaie ragusains, portaient l’effigie de l’évêque barbu avec sa mitre et son bâton épiscopal.

Une curiosité sur Saint Blaise – du temps de la République, on remettait en liberté, sept jours avant et sept jours après la fête, des prisonniers n’étant pas considérés comme dangereux. Il y avait aussi la coutume que permettaient l’entrée de la ville a ceux qui en étaient définitivement bannis.

La fête de Saint-Blaise

La fête de Saint Blaise est célébrée tous les ans le 3 février.  Cette grande fête populaire, vers laquelle affluent les habitants des environs en costumes nationaux pittoresques, est connu pour sa magnifique procession avec les reliques du saint ainsi que pour toutes sortes de divertissements et de réjouissances en plein air.


Le festival dure sept jours, mais les préparatifs débutant des mois plus tôt. À cause de ces quelques jours, les femmes aident inlassablement leurs grands-mères à coudre de nouveaux costumes folkloriques. Étant donné que Dubrovnik n’a pas de problème de natalité, chaque année de plus en plus de bébés se promènent dans la ville vêtus de costumes folkloriques traditionnels de leur région.

Des lieux éloignes de Dubrovnik les croyants arrivent dans la vieille ville pour donner le respect a son saint patron, St Blaise.

Kandelora, zima fora !

La procession a la fête de Saint-Blaise

La fête de St Blaise commence 02 février par la fête Nôtre-dame de la Kandelora (chandeleur). Les Dubrovnikoises répètent le vieux dicton populaire : ”Kandelora, l’hiver s’en va, Saint Blaise la suit en disant que tout ça n’est qu’un mensonge”.
En effet, ce jour-là, lorsque les villes du continent sont baignées par la pluie et la cible de la neige, Dubrovnik est remplie de mimosa, de narcisses et de jours ensoleillés, c’est-à-dire de vrais jours de printemps.
Les gens de cette région essaient de ne laisser passer la fête à Dubrovnik. En cas de leur incapacité à y assister, les habitants de Dubrovnik sont vraiment tristes et envoient des vœux et des salutations du monde entier à leur saint patron et à la ville. L’évêque de Dubrovnik lit leurs vœux devant l’église Saint-Blaise.
Après, il lâche les colombes blanches devant l’église du saint. La légende veut que la direction dans laquelle les colombes décollent annonce la guerre ou la paix dans la ville.
Les croyants prient toute la journée devant l’autel tandis que les prêtres les bénissent avec deux bougies entrelacées en croix et portent un ostensoir en argent, réalisé par des orfèvres de Dubrovnik.

La fête continuo par le diner de Kandelora qui se lieu au fort Revelin. Les invitées de maire sont les gens de la politique et des affaires importants pour la ville de Dubrovnik

La fête glorieuse de Saint Blaise

Au jour de la fête les croyants vêtus en costumes traditionnels portent les insignes de leurs églises et en arrivant devant l’église ils saluent le saint patron de façon particulière, en prenant soin de plier les bannières, de façon que la toile ne touche pas le sol. Le matin, de la Cathédrale de l’Assomption, puis dans la rue ”Od puča” se met en marche une procession de prêtres et de croyants. À cette occasion on porte les pouvoirs sacrés, la couronne byzantine de Saint Blaise, les reliques de ses mains et de ses pieds, l’ostensoir sacré, puis les langes de Jesus.

Pendant la procession, Stradun, la rue principale, est peinte de couleurs vives, les costumes traditionnels du Littoral, de la paroisse de Dubrovnik ou ceux de la municipalité de Konavle. On dirait que les traditions d’autrefois sont de retour. L’attention est attirée par les couleurs des bannières, leurs déploiements sur la place derrière Orlande et par le groupe de trombunjeri, qui portent sur leurs épaules des fusils courts et larges dont le bruit, il y a longtemps, avaient effrayé les ennemis des habitants de Dubrovnik. Ils tirent des salves avant d’entrer dans la ville, sur Brsalje, et dans le vieux port – les deux entrées dans la ville.

Les costumes nationaux

Pourquoi on jette des oranges ?

Les enfants sont très heureuses parce qu’à la fête organise la petite marché on vend les bonbons. À l’après-midi du jour de la fête s’organise la loterie a Stradun. Quand les gens ne sont pas contentes avec les numéros – ils jettent les oranges sauvages au panneau.
Les femmes adorent cette fête parce que c’est la journée quand elles sont au défilé de mode, et la rue principale est passerelle ou tous s’admirent aux leurs vêtements. C’est la journée quand on dit à haute couture – désolée, mais pas aujourd’hui 😊

Odgovori